Arnaud Lhermitte

J’ai lu l’excellente présentation faite par Arnaud Lhermitte du livre “Bébé Magie” de Peter Din. J’ai essayé d’ajouter un commentaire, mais je n’y suis pas arrivé. Voici donc tout le bien que je voulais dire de ce passionnant livre:

“Bébé Magie”

À lire absolument, et à relire, à méditer. Cela vous aérera, chers amis magiciens, après des centaines de vidéos anglo-saxonnes de tours qui finiront, si vous les achetez, dans une boîte à chaussure !
Sur un thème assez “casse-gueule”, Peter Din analyse, avec des références solides et des arguments scientifiques,, ce qu’il convient de faire avec des enfants en si bas âge. Baby Magie (remarquez que PD ne cède pas à la mode anglobish qui lui aurait pu faire écrire « baby Magic », un détail, certes, mais révélateur).

Ce livre est quasiment une première mondiale; il fallait oser et le résultat est réussi, en main de maître, avec une clarté, une pédagogie, une simplicité, une empathie pour les petits, mais aussi une vraie profondeur. J’ai lu l’essentiel des livres de Peter Din (je ne crois pas tous), passionnants, mais celui-là, sous son petit air modeste, est une pépite, j’ose le dire. Mais attention, lisez-le attentivement: ce n’est pas parce qu’il n’est pas abscons, qu’il n’est pas profond!!
La magie pour les enfants est un exercice difficile ; il réclame un amour inconditionnel de ce public bien particulier (et des parents), une modestie à toute épreuve, le sens de l’autodérision, l’envie de mettre en valeur le jeune public, … ce qui réduit, sans que cela ne soit une critique, le spectre des magiciens capables de le faire ou ayant envie de le faire, tout simplement.

Le magicien doit pouvoir, dans une certaine mesure, s’effacer face aux enfants, tout en maîtrisant leur fougue, et en laissant une image impérissable, la quadrature du cercle, en somme, mais c’est à ce prix que l’on crée des étoiles dans les yeux.

Personnellement, je rêve toujours que la magie soit enseignée dans les écoles. Comme le disait Alfred Binet (1857-1911) (et d’autres scientifiques de renom): « La prestidigitation est un art qui s’est proposé un but singulier : celui de rechercher et de développer toutes les influences qui peuvent nous induire en erreur et nous tromper sur ce que nous voyons »

Pour en revenir à Peter Din, il n’est jamais trop tôt pour mettre les enfants et la jeunesse sur la voie égale de la lucidité et de l’émerveillement et de lire son livre.”

Bien amicalement,
AD

print

%d blogueurs aiment cette page :