Alain DEVALS

8,42615² ans

Marié – 2 enfant –  3 petits enfants

Je me présente :

Alain Devals, âgé de (8,42615) au carré ans, marié (une seule fois), 2 enfants, trois petits-enfants, rassemblant à eux tous trois cultures : française, italienne, japonaise, sans compter malouine et occitane (cela n’intéresse personne, mais bon !), tous très intelligents et talentueux (normal, ce sont mes enfants). Un peu en surpoids (modeste) pour cause d’excès de sédentarité et de bière dus au COVID et à la flegme.,

Depuis combien de temps faites vous de la magie ?

 

En fait, la question devrait être « depuis combien de temps ne faites-vous plus de magie, mais que vous en causez ? ».

Disons que pendant 20 ou 30 bonnes années, j’en ai fait beaucoup, en amateur et, je précise, sans prendre du boulot aux professionnels, mais uniquement à leur demande, puis j’ai baissé de rythme pour atteindre les eaux calmes, pour ne pas dire stagnantes (sur le plan de la pratique), mais tout en restant en contact et en éveil.

Qu’est-ce qui vous a amené à la magie ?

Non ce n’est pas la boite de magie que je n’ai pas eu à Noël, ce n’est pas mon papa qui m’amusait avec ses tours de cartes et son jeu de belote pourri, ce n’est pas une illumination soudaine après avoir vu Gérard Majax à la télé en noir et blanc (un peu quand même, pour être honnête), … Au fait qu’est-ce qui m’a amené à la magie ? En premier, les vacances (cadre dans une grande banque, je pouvais avoir, en calculant bien, près de 3 mois de vacances par an ; ensuite, il fallait bien occuper les journées au bureau, alors que faire ? la peinture ? mais un chevalet, ce n’est pas très discret ; à l’époque, on n’avait pas Internet, source inépuisable pour « tuer le temps » ! Le spectacle d’un magicien dans un hôtel de montagne, sorte de Renelys, m’a séduit, et même plus que cela, puis direction Mayette, ensuite Paris Magic, la rencontre avec Guy Lore, Pierre Barclays et toue une petite bande, …  

Qu’est-ce qui vous plait dans la magie ?

J’ai évolué dans le temps ; aujourd’hui, je dirais l’entomologie magique. C’est quoi ? Je vais vous le dire ! L’entomologie magique consiste à examiner, étudier, disséquer, … Le riche microcosme magique, d’en faire ressortir les vertus et les faiblesses ; pour cela, il faut beaucoup aimer la magie et les magiciens, ce qui est mon cas, ce qui n’empêche pas de suivre, de temps en temps, l’adage « qui aime bien, châtie bien » (mais avec modération). Je suis aussi très attiré par les domaines qui ne sont pas directement magiques, mais peuvent contribuer à la variété de la magie (musique, théâtre, même la cuisine est magique).

Quel type de magie faites-vous ?

La magie de l’écriture, de la « tchatche », la magie infaisable et la magie sans tours, un rêve impossible.

Quel autre métier faites-vous ? (Pour ceux qui ne vivent pas de la magie)

J’ai un métier très prenant, contrairement à mes débuts : je suis retraité ; et comme, hélas, beaucoup de retraités je me fais un monde de petits problèmes microscopiques et cela prend beaucoup de temps, sans d’ailleurs réussir à les résoudre.

Vos plus belles rencontres dans la magie ?

Pierre Barclay, Guy Lore, le CFIJD, Mes amis de l’AFAP (à l’époque), Magicus et beaucoup d’autres, … il y a les connaissances sympathiques et les amis, ce n’est pas pareil. Je passerai sur les « importants », les hautains, ceux qui ont oublié que vous les avez aidés, mais cela n’est pas propre à la magie.

 Tant que l’on y est, je vous livre ma rencontre la plus décevante : celle d’Albert Goshman à la maison pour préciser des points de son livre dont j’ai assuré la traduction ; en retard, mal élevé, peu disert (sauf face à la caméra), pas gastronome du tout, un peu « plouc » en somme, … Je suis peut-être tombé sur un mauvais jour, cela arrive à tout le monde, mais il n’en reste pas moins un « grand »,  comme quoi, parfois, certains génies méritent parfois  d’être vus en vitrine, sur scène, mais pas dans l’arrière-boutique !

Vos artistes préférés ?

 

Il y en a beaucoup qui, hélas, ne sont plus là : Fred Kaps, Ali Bongo, et bien d’autres Marlo, Max Maven, … (la liste serait trop longue, des « anciens”, des » modernes”, des « actuels »). Il y a foison de talents.

Parmi les vivants, en leur souhaitant de l’être le plus longtemps possible, je citerais Dominique Duvivier, Gaêtan Bloom, Arthur Tivoli, Peter Din (ce n’est pas de la flatterie)… pour les hexagonaux. Tout autour du Monde ont poussé et poussent des magiciens de qualité ; le niveau technique (au sens large) s’est développé exponentiellement, parfois trop ciblée «  concours ». Mais attendons un peu pour distinguer les magiciens les plus sensibles, les plus humains, … afin que nos admirations aillent au bon endroit.

Vos autres passions ?

La sieste, en premier avec ou sans ma moitié. Ensuite, la cuisine, la musique, les beaux-arts, …, ma concierge tellement elle est conne et méchante, un beau spécimen, …En fait, je suis passionné par les spécimens !

L’avenir de la magie ?

Comme le disait Pierre Dac (L’Os à moelle) « l’avenir de la Magie est  devant elle, et l’aura dans le dos chaque fois qu’elle fera demi-tour ». Pour être sérieux, je pense que la Magie a retrouvé un dynamisme, une variété, un niveau théâtral qui ne peuvent que la faire perdurer sur la scène de l’Art.”

print

%d blogueurs aiment cette page :