Arnaud Lhermitte

Chers amis, relater la dernière soirée/cours de Coco Denoix, c’est dans mes cordes.

Jean-Pierre, Filaos, Peter, Fabrice, Maxime, El Harag notre dernière recrue, Zilliox, Maurice, Gérard, Francis et les autres…

Nous étions ce soir-là une petite vingtaine réunis dans la salle Zoom qui nous lie une fois de plus (mais nous commençons à nous y faire) autour de Maître Coco qui avait préparé une Master Class avec cordes, fils et ficelles en tous genres.

La soirée s’annonçait prometteuse, Coco s’était attaché à traiter son sujet au cordeau.

On ne le dit plus mais Coco a plus d’une corde à son arc (ah si j’l’ai dit) et je vous promets qu’il n’a pas sorti les vieilles ficelles de son chapeau pour nous mettre une claque. Au contraire il a déroulé tout au fil de la soirée ses conseils, connaissances, trucs et astuces pour ne pas s’emmêler les routines.

D’abord sans état d’âme (justement, avec ou sans ?) comment choisir ses cordes, les couleurs, les pièges des lumières, les ciseaux, le renfort des poches… puis place à quelques principes à placer dans nos routines : les vrais et faux nœuds, sans lâcher les bouts, à deux ou une seule main, bras croisés ou tendus… l’attention était palpable et on ne s’en lassait pas.

Coco entrepris alors une suite de routines, les nœuds voyageurs, une corde coupée et raccommodée, les bagues enlacées, les trois cordes… et il a fallu le bâillonner et tirer le cordon pour qu’il s’arrête tellement il ne lâchait plus le fil de son sujet.

Car la soirée s’était étirée dans la nuit et il fallait bien lâcher les bouts.

Comme vous voyez, je vous l’accorde, Coco nous a encore offert une formidable soirée.

Maintenant, tous à vos cordons et au boulot !

 

Et vivement la prochaine !

 

AL

 

 

print

%d blogueurs aiment cette page :