Arnaud Lhermitte

De notre renvoyé très spécial Joseph Joséphin encore lui, dépêché une fois de plus pour l’occasion.

 

Re-bonjour à tous, !

Vous savez, quand on a goûté à quelque chose de délicieux, on en re-veux…

Et comme vous avez pu vous en rendre compte, avant-hier j’ai passé une soirée fantastique, alors hier soir j’y suis retourné car il y avait une nouvelle réunion dans les petites cases de la grande lucarne.

Je vous raconte par le menu.

Monsieur Peter, simple technicien-organisateur-metteur en lumière avant-hier (quoi que simple, c’est vite dit parce que sans lui, rien n’aurait été possible) était cette fois le grand ordonnateur de cette soirée.

C’est lui qui avait réglé avec talent les détails de cette réunion composée de disciples et stagiaires de notre club autour d’un thème précis : la mise en scène pour un numéro, avec tout ce qui tourne autour, les entrées, les sorties, les tempos, etc.

En fait cela faisait suite à la soirée de la semaine précédente sur la même thématique. Je n’y étais pas mais on m’a raconté que ça a été passionnant. Hier soir aussi d’ailleurs.

Toute l’assistance publique était au rendez-vous chacun dans sa petite boîte virtuelle comme la veille, on a pu voir l’ami Vincent, ça fait du bien il y avait longtemps, les stagaires stagiaient, Francis était aux aguets, Filaos à la hausse (c’est nul mais ça me fait rire), et tout le monde écoutait l’orateur.

Monsieur Peter nous projette tout d’abord le formidable numéro de Cardini, Ze Great Cardini, puis le décortique par le menu, nous explique tel et tel passage, les intentions, l’écriture, les 3 attitudes du magicien, killer/témoin/victime, les jeux d’acteur, l’enchaînement des numéros, des disciplines, et on arrive petit à petit à bien comprendre le déroulé du scénario la montée en crescendo jusqu’au final.

Déjà, la semaine passée, on avait pu comparer des artistes de personnalités différentes et donc d’approches idem ce qui fut particulièrement instructif.

Ensuite, il nous a fait travailler (oui parce qu’en plus de nous amuser lors de ces soirées, on travaille ! Mais avec un grand plaisir) sur la base d’un tour de cartes dont il a fallu monter le décor et faire preuve d’imagination, tout ça pour bien nous montrer comment créer un numéro, une routine assortie du boniment adéquate.

Après quoi, chacun peut travailler dans son coin, mettre bout à bout ses idées et on en parlera la prochaine fois.

Oui vraiment, hier soir ce fut une vraie leçon, et monsieur Peter ne s’est pas privé pour nous donner le maximum.

Alors la prochaine fois, je vous le conseille, lâchez-tout, branchez-vous et zoomez à donf comme on dit !  

Vous avez tout à y gagner (en plus d’une belle soirée).

 

Merci monsieur Peter !

Et maintenant on Din ! (facile, je sais)

 

Et à très vite pour une nouvelle aventure !

 

P.C.C.AL

 

print

%d blogueurs aiment cette page :