Vincent Hall

Vincent Hall

Vincent Hall & Thomas Chavagneux

Photographe

Bizarre…

Rouby rappelle le thème c’est tout ce qui est extraordinaire, nous avons été servis :

Yves-Gwenaël plante le décor avec des bougies et un fond sonore fantasmagorique créé par lui (merci l’appli « ambiant mixer ») et nous entraîne dans une histoire de duel, relevé par le courageux Vincent (c’est moi !), d’heure prédite et de papiers flottants dans les airs…

Etrange ensuite Jean-Pierre qui hypnotise une spectatrice désignée volontaire, pour faire en sorte qu’elle sente s’alourdir un sac en papier pourtant quasi vide dont il finira par extirper une bouteille pleine…

Que dire de cette pièce de monnaie qu’il plonge ensuite dans les bulles d’un verre d’alka-seltzer pour l’en ressortir en 3 dimensions…

Curieux aussi son matrix aux pièces qui voyagent sans qu’on n’y voit goutte…

Jean-François enchaîne, mais il est tout aussi étrange ce garçon qui choisit Atomix comme cobaye en faisant sonner mystérieusement son téléphone, dont le numéro a été composé à partir de cartes choisies au hasard…

Enigmatique comme toujours, Atomix n’est pas en reste qui nous présente une de ses créations de cartes aux nombres.

Rouby c’est comme un prêtre exorciste : il ne sort jamais sans son chapelet, dont il use pour lire le passé, le présent, le futur, le passé simple et composé, c’est plus que parfait !

Malgré sa figure de bonze souriant, Henry reste équivoque quand il fait voyager de ci de là, ici par là et là par ici ou l’inverse, on est scié et on ne s’en lasse.

Jean-Pierre nous offre ensuite, grâce à Estelle comme Topit-modèle,  un rappel rapide mais instructif de l’utilisation de sa création pour aider aux disparitions mystérieuses…

Avec ses faux-airs de Boris Cyrulnik, Françis va jouer le psychiatre inquiétant qui pénétre les cerveaux et devine un chiffre issu de multiples calculs aléatoires faits par un spectateur sur la calculette de son téléphone…

Et pour finir Henry machiavélique revient et met le paquet. Les paquets plus précisément, et même les petits paquets. De sa pochette magique il sort ses cartes et présente plusieurs tours et nous partage aussi un comptage judicieux, celui de Christian Grenier,  qui peut remplacer avantageusement le Hamann car il permet une tenue des cartes plus naturelle.

J’ai bien dit : Bizarre…

Vincent Hall

print

Inscrivez-vous sur notre groupe Facebook

Afin de pouvoir échanger entre-nous sans regards profanes.

L'occasion de prolonger l'esprit de nos réunions et provoquer des rencontres magiques.

Merci beaucoup et à bientôt.

%d blogueurs aiment cette page :