Arnaud Lhermitte

Arnaud Lhermitte

Vincent Hall

Vincent Hall

Photographe

À TAAAAAAABLE !

 

On nous l’avait annoncée,
Elle s’était fait attendre,
On avait eu droit à un faux départ
Mais c’était reculer pour mieux sauter,
Elle est enfin arrivée et il fallait l’inaugurer !

La soirée avait été préparée de longue date et avec force annonces, nous étions tous dans les starting blocks, intrigués, impatients, notre curiosité titillée autant que notre intérêt, et la présentation débuta par une allocution du Président Rouby qui annonça Fabrice qui présenta une vidéo qui annonça Henri-le-concepteur, Pou !

Nous, les pieds sous la table, on avait le beau rôle.

Que du spectacle !

Je dois dire qu’il faut tirer un coup de chapeau aux organisateurs de cette soirée qui une fois de plus se sont pliés en quatre (comme la table) pour nous donner une belle soirée.

Henri nous présente donc en avant-première et sous nos yeux esbaudis (c’est beau, dis) la fameuse table de close-up qu’il a dessinée et qui, je dois dire, est vraiment bien pensée.

Conçue par un magicien pour des magiciens, la table est stable, elle se plie et se déplie en un tournemain, des petites astuces permettent de l’adapter à toutes les situations de présentation : des servantes pour les droitiers et pour les gauchers, on peut l’incliner légèrement vers l’avant en fonction de la situation pour que tout le monde en prenne plein la vue et un ingénieux système de rattrapage est prévu pour simplifier les lappings.

Avec cette table, on joue sur du velours et franchement, on peut dire qu’elle est à la hauteur !

Une fois les présentations faites, ce fut l’heure de jouer cartes sur table.

Comme à l’accoutumée, un rapide tour de table nous promis du beau, et Pou commencer, honneur à lui, Henri qui fit passer ses pièces à travers sans se démonter.

S’ensuivirent une quinzaine de beaux tours et routines, Jean-Pierre pas crispé pour un sou, Abacus nous mis en boîte (d’allumettes), Marie prit des risques avec un tour à perdre haleine, Pallas navigua entre chance et intuition, Coco joua les mathématiciens à la mémoire prodigieuse (il en a sous le chapeau), Patrick rendit un hommage comique au regretté James Hodges, Gambin s’improvisa tricheur (un as !), Thomas sortit un bon tour Du vivier, moi-même m’essayai à compter les moutons, Pallas, encore, nous fit vraiment rire (on était sous la table) avec son bonneteau de boîtes d’allumettes, Abacus reconstitua les couples royaux et pour conclure, Sylvain, le nouveau venu (et bienvenue) nous donna la chance de faire le treizième à table avec une belle routine de gobelets très originale.

Après ces tours de table, ce fut table ouverte autour des nombreux et succulents plateaux sucrés/salés qui nous permirent de commenter, discuter et apprécier cette soirée.

Comme vous pouvez le voir, ce soir là, on était convié à la table des chefs et on fit table rase de l’ennuie.

Alors tous ensemble,

UN BAN POUR LA TABLE !

Et encore une fois, un grand merci à tous les organisateurs. 

AL

print

Inscrivez-vous sur notre groupe Facebook

Afin de pouvoir échanger entre-nous sans regards profanes.

L'occasion de prolonger l'esprit de nos réunions et provoquer des rencontres magiques.

Merci beaucoup et à bientôt.

%d blogueurs aiment cette page :