Pierre GENETE

J’ai 41 ans

Je suis Pacsé avec mon ami Nicolas et je n’ai pas d’enfant.

 

Depuis combien de temps faites vous de la magie ?

 

J’ai commencé la magie à l’âge de 14 ans… cela fait donc 27 ans.

Qu’est-ce qui vous a amené à la magie ?

 

De temps en temps, à l’occasion de repas amicaux, mes parents invitaient un très bon ami qui savait faire quelques tours de magie (cartes essentiellement). À la fin des repas, nous avions parfois le droit à un tour ou deux.

 

De mon œil d’adolescent, ça me fascinait, et j’ai commencé à le solliciter pour qu’il me livre quelques secrets… Et en bon magicien qu’il était, respectueux de la charte du secret, j’ai d’abord essuyé d’amicaux et cordiaux refus.
En insistant, et en lui montrant mon intérêt pour la magie et l’envie d’apprendre, un jour, il m’a fait un cadeau. Mon premier livre de magie !

 

Avec le recul, ce livre n’étais pas fait pour débuter… un des chapitres étaient consacré aux « sauts de coupe », un autre au « filage de cartes »… et aucun chapitre sur la « levée double », la tenue des jeux, ou sur les comptages de base ! … Non, décidément pas fait pour un débutant ce livre !
Nous n’habitions pas Paris, l’accès aux boutiques, matériels et clubs étaient compliqué. Je peux vraiment dire que j’ai commencé très modestement, avec des jeux de cartes et du matériel de mauvaise qualité,
C’est aussi ce qui m’a construit et a construit ma magie, car à tous les moments de ma vie de magicien, de mes débuts à aujourd’hui, j’ai toujours pris du plaisir à en faire.

 

Qu’est-ce qui vous plait dans la magie ?

 

Je m’amuse à amuser les gens! C’est avant tout un plaisir pour moi de faire de la magie, et j’espère en procurer en échange !
Ce qui me plait, c’est de jouer mon rôle de magicien. Mon personnage n’est pas très élaboré, il est naturel et sans costume, mais je l’aime comme ça, et je m’amuse avec lui !
Je suis aussi un excellent public de magie. J’adore la regarder, autant fasciné par la technique que la mise en scène. Je constate d’ailleurs qu’avec le temps, je prends de plus en plus de plaisir à regarder l’artiste et sa représentation dans sa forme la plus globale possible.

 

Ce qui est important pour moi, c’est que je pratique et que je regarde la magie que j’aime, sans contraintes, et c’est vraiment ce qui me donne du plaisir.

 

Quel type de magie faites-vous ?

 

Je suis un fan de Close-Up et particulièrement de cartomagie. Je suis bien conscient n’être pas très original, mais j’aime vraiment ça.
Mon plaisir, c’est de m’installer à une table, poser mon tapis et sortir mon paquet de cartes de leur étui… et c’est parti !

 

Quel autre métier faites-vous ?

 

Je suis conducteur de trains à la SNCF. Je suis actuellement basé au dépôt de Paris Austerlitz et j’assure les liaisons « Intercités » (anciennement les trains Corail) des lignes Paris-Toulouse et Paris-Bordeaux.

 

Vos plus belles rencontres dans la magie ?

 

J’ai eu l’occasion de rencontrer Dominique Duvivier, Juan Tamariz, Bernard Bilis, mais aussi Gerard Majax, (la star TV de mes 15 ans !) avec qui j’ai pu partager, a l’occasion d’une rencontre privée, un moment privilégié et cocasse. Un moment au cours duquel je voulais bien évidemment parler magie… et où nous avons parlé passion du « Chemin de fer » ! … Ça ne s’invente pas, mais c’est un souvenir inoubliable!

 

Mes belles rencontres ce sont aussi celles que j’ai faites en poussant les portes de mes deux clubs de magie. Au CMP bien évidemment, et au 78 tours.
J’y ai découvert des passionnés, des sympathiques, des amateurs, des pros, des cultivés et des érudits, des virtuoses. Autant de gens et de qualités qui m’ont fait grandir plus encore et plus vite, que toutes ces années passées en solitaire.
Je n’ai qu’un seul regret… Avoir navigué solo aussi longtemps et ne pas avoir poussé ces portes bien plus tôt.

 

Vos artistes préférés ?

 

À l’école Duvivier par le biais de son « école de la magie », il est logique qu’il soit le premier de la liste, mais suivent ensuite desPierre Genette et Juan Tamariz artistes pour lesquels j’ai de l’admiration et de l’amour pour leur magie… Ainsi, Dominique Duvivier, Juan Tamariz, Dani Daortiz, Bernard Bilis, Bébel, Roberto Giobbi, Michael Ammar, Jean Pierre Vallarino font parti des mes artistes préférés.
Une admiration également pour tous ces grands noms de la magie (notamment celle des cartes) qui nous ont laissé un héritage extraordinaire, une source inépuisable d’inspiration de travail pour l’amateur que je suis. Je pense notamment à Vernon, Marlo, Kaps, Hamman, Ascanio et tant d’autres.

 

Vos autres passions ?

 

J’aime beaucoup les voyages, je pars une à deux fois par an à l’étranger, à la découverte d’autres pays.
Je suis un passionné d’aviation et de chemin de fer, ce qui ajoute du plaisir à voyager !
Je fais aussi de la course à pieds depuis 15 années.

 

L’avenir de la magie ?

 

Nous traversons une période difficile. Nous sommes tous affectés de prêt ou de loin par les effets de cette pandémie, que ce soit professionnellement, moralement ou physiquement.
Je pense que la magie a un rôle immense à jouer, d’abord pour nous, mais aussi pour ceux à qui nous la proposons.
Les cœurs et les têtes sont tristes en ce moment, mais nous avons la capacité de donner du rêve et de faire voyager les esprits.
Pour moi, l’avenir de la magie c’est justement de participer à reconstruire ce qui a été détruit. L’enjeu est énorme et tous les moyens seront bons pour les artistes que nous sommes… amateur, pros, magie traditionnelle ou 2.0, scène ou « Close Up », famille ou clients… le public aura besoin qu’on le libère…. et les artistes de se libérer.Pierre Genete et Bernard Bilis

 

 

 

print

%d blogueurs aiment cette page :